Description

Repas valaisan d’automne pour la fête de la châtaigne.

Préparation : Cuisson : Attente :

Non végétarien !
Sans œuf
2
Brisolée Rated 5.00 out of 5 based on 2 ratings.
Appétissante photo CC by-sa Fanny Schertzer

Partagez cette recette

Ingrédients pour 4 personnes

  • 1 kg de châtaignes d’un calibre moyen de 22 à 24 mm
  • 500 g de fromages d’alpage [*]
  • 500 g de fruits d’automne : grappes de raisin, pommes, poires…
  • 150 g de viandes séchées/fumées : boeuf séché, lard sec, jambon cru, saucisses sèches…
  • 1 pain de seigle valaisan AOC
  • beurre fin
  • 1 litre de moût ou de cidre

Préparation

Laver les châtaignes en les faisant tremper 20 minutes à 1 heure dans de l’eau froide. Les trier : éliminer celles qui flottent, probablement pourries ou véreuses.

Fendre la peau de chaque châtaigne à l’aide d’un petit couteau pointu, de manière transversale, sur la partie bombée. Les faire ensuite rôtir, de préférence au feu de bois dans un brisoloir (récipient métallique percé de trous), pendant 20 à 30 min selon leur taille. Les flammes doivent lécher le brisoloir, juste assez pour rôtir l’enveloppe des châtaignes, mais sans les carboniser.

Poêle à marrons : fond criblé de trous et long manche

Servir immédiatement les châtaignes, enveloppées dans un linge pour qu’elles restent chaudes, avec les accompagnements présentés de manière rustique et harmonieuse : fromage, viande, pain coupé en fines tranches et fruits. Les gourmands décortiquent les châtaignes et y déposent une pointe de beurre d’autres en tartinent le pain de seigle.

<:info_post_scriptum:>

Typiquement valaisan (Suisse), mais moins connu que la raclette, la brisolée est un repas d’automne composé de châtaignes grillées que l’on mange avec du fromage d’alpage [*], de la viande séchée et du pain de seigle, le tout accompagné de moût (jus de raisin blanc, jeune vin n’ayant pas encore complètement fermenté).

Ce repas traditionnel d’automne en Valais de l’après vendanges, pour la Fête de la Châtaigne, à la mi octobre, se mange dès la fin septembre jusqu’au mois de novembre. De traditionnelle à « royale » lorsqu’elle s’enrichit de viandes séchées et fumées, la brisolée est toujours conviviale. En guise de dessert, une tarte au pommes est fréquemment servie.

Notes

[*On sert en principe la brisolée avec du fromage à raclette d’alpage mais d’autres fromages à pâte dure ou mi-dure, de vache ou de chèvre, conviennent très bien.


Recette du domaine public partagée ici en . Cette recette nous appartient à tous et toutes. Vous pouvez donc la copier, modifier, distribuer et reproduire en toute liberté.

Partagez vos photos !

Si vous réalisez cette recette, partagez votre photo ci-après avec votre commentaire. Et sur les Internets (Instagram, Flickr, Facebook, Twitter… bref, là où vous aimez) avec le hashtag #CuisineLibre !

Une question ? Un conseil pour améliorer cette recette ?

Les champs avec * sont obligatoires.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter une photo

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom