Scannez ce QR code pour consulter la recette en ligne

Gâteau de mariage de Beltaine

Description

Préparation : Cuisson : Attente : Four

Non végétarien !
Sans viande
Gâteau de mariage de Beltaine based on ratings.
Appétissante photo Learn Religions

Partagez cette recette

Ingrédients

  • 1 tasse de beurre
  • 1 tasse de sucre
  • ½ tasse de miel
  • 5 œufs
  • 2 tasses de farine
  • 2 c. à café d’écorce de citron râpée
  • 2½ c. à café de jus de citron
  • 1 c. à café d’eau de rose
  • 1 pincée de basilic
  • 6 feuilles fraîches de géranium rose

Préparation

  1. Dans un grand saladier, écrémez le beurre et le sucre pour obtenir une pâte légère et douce.
  2. Ajoutez le miel et mélangez bien.
  3. Ajoutez les œufs, un par un, en battant bien après chaque œuf.
  4. Ajoutez la farine petit à petit et mélangez complètement avec une grosse cuillère en bois.
  5. Mélangez le tout avec l’écorce et le jus de citron, l’eau de rose et la pincée de basilic (herbe de l’amour).
  6. Tapissez le fond du moule à gâteau beurré avec les feuilles de géranium avant d’y verser la pâte.
  7. Faites cuire le gâteau dans un four préchauffé à 180°C pendant 1h15.
  8. Sortez-le du four une fois cuit et laissez le reposer 20 minutes avant de le démouler.
  9. Vous pouvez ajouter un glaçage ou saupoudrer de sucre glace avant de servir.

<:info_post_scriptum:>

Célébré le 1er mai, moment où la renaissance de la nature devient évidente, Beltane est un des sabbats majeurs de la tradition païenne, marquant un changement de rythme de vie : les jours ont rallongé, l’ensemble des activités humaines s’étirent plus tôt et plus tard dans la journée et les premiers fruits de saison arrivent.

Cette fête célèbre l’antique union sacrée du soleil et de la terre : le jeune dieu solaire Bel s’unit avec la déesse mère pour féconder les champs. C’est l’époque traditionnelle du mariage païen, où par l’union des mains, un couple décide de poursuivre son engagement.

Beltane est en premier lieu une fête de fertilité dont les rituels ont pour objectif d’engendrer l’abondance et apportent la joie, la gaité et l’espoir. À cette occasion, des couples éphémères pouvaient se former, l’union des corps symbolisant celle divine sensée apporter fertilité et prospérité. C’est pourquoi l’église catholique jeta très tôt le discrédit sur ces célébrations joyeuses et en fit une « nuit des sorcières ». Pour les celtes, il en allait autrement : les enfants nés de ces unions étaient considérés comme ceux de la déesse et la fertilité des femmes annonçait celle des cultures.

Partagez vos photos !

Si vous réalisez cette recette, partagez votre photo ci-après avec votre commentaire. Et sur les Internets (Instagram, Flickr, Facebook, Twitter… bref, là où vous aimez) avec le hashtag #CuisineLibre !

Une question ? Un conseil pour améliorer cette recette ?

Les champs avec * sont obligatoires.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter une photo

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom