Scannez ce QR code pour consulter la recette en ligne

Riz cantonais

Description

Ce plat très populaire de la cuisine chinoise est une façon pratique et savoureuse d’utiliser les restes de riz.

Préparation : Cuisson : Sauté

Non végétarien !
Sans lactose Sans gluten
38
Riz cantonais Rated 4.84 out of 5 based on 38 ratings.
Chinese fried rice by stu spivack in Cleveland CC by-sa Opponent

Partagez cette recette

Ingrédients pour 4 personnes

  • 3 bols (300 g) de riz cuit la veille
  • 50 g de porc laqué char siu [1]
    ou jambon blanc
  • 50 de saucisse cantonnaise Laap Coeng [2]
  • 1 petite carotte
  • 2 c. à soupe de petits pois frais ou surgelés
  • 2 œufs
  • 2 ciboules ou oignons nouveaux
  • 1 c. à soupe d’huile
  • 1 c. à soupe de sauce soja

Préparation

  1. Préparez les ingrédients : coupez le jambon, la saucisse et la carotte en petits dès de même taille. Émincez la ciboule en rondelles.
  2. Dans une poêle creuse, faites revenir la saucisse pour graisser la poêle. Faites revenir la carotte plusieurs minutes jusqu’à ce qu’elle soit cuite, mais encore ferme. Assaisonnez de sauce soja, mélangez. Ajoutez le jambon et faites sauter une minute. Mettez de côté.
  3. Ajoutez un peu d’huile avant de verser le riz dans la poêle pour le réchauffer en mélangeant pour bien séparer les grains.
  4. Cassez les œufs et battez-les en omelette. Versez dans la poêle chaude et mélangez rapidement pour que les œufs cuisent en enrobant les grains de riz [3].
  5. Ajoutez les petits pois pour les cuire rapidement. Ajoutez les ingrédients réservés et la ciboule, mélangez et servez chaud.

<:info_post_scriptum:>

Le riz cantonais (ou à la cantonaise) est un riz sauté avec des œufs, des légumes, des morceaux de jambon et parfois des crevettes. La recette de ce plat cuisiné par les migrants chinois apparaît dans les textes français dans les années 1960 et devient populaire avec la vogue de la cuisine chinoise.

Pour varier

Au blanc du riz, associez la couleur rose du jambon, du lard, de la saucisse ou des crevettes ; l’orange de la carotte ; le jaune de l’omelette ou du maïs et le vert des petits pois, brocolis ou dès de courgette… pour garder l’esprit de ce riz asiatique aux 5 couleurs.

Les variantes du riz cantonais à travers l’Asie sont aussi nombreuses que les familles qui le cuisinent, c’est d’ailleurs l’occasion pour ces dernières d’accommoder les restes de repas précédents. Le porc peut être remplacé par du poulet, de l’agneau ou du canard. S’y ajoute du vin de cuisine, des oignons verts, du brocoli chinois kai-lan, des pousses de bambou, du crabe, des crevettes, du poivre, ainsi que du concombre de mer et son eau de trempage…

Ce plat se décline facilement en version végétarienne : il suffit de ne pas mettre de viande ni d’œuf ! Vous pouvez aussi les remplacer de la saucisse de soja bien parfumée, du tofu fumé, des champignons…

Notes

[1Type de viande grillée cantonnaise, le char siu est un mode de cuisson qui consiste à parfumer de la viande de porc (longe, poitrine ou échine).

[2Dans sa version cantonaise, c’est-à-dire à Guangdong et à Hong Kong, la saucisse Laap Coeng 臘腸 est réalisée à partir de porc maigre et gras, mariné dans un mélange de sel, de sucre, de vinaigre, d’alcool de riz et de sauce soja. À défaut, remplacez par du chorizo doux ou du lard fumé.

[3Dans la recette originaire de Canton, l’œuf est cuit avec le riz pour l’enrober, mais ailleurs il est plus souvent cuit à part, en omelette, ajoutée à la fin, coupée en lanières.

Partagez vos photos !

Si vous réalisez cette recette, partagez votre photo ci-après avec votre commentaire. Et sur les Internets (Instagram, Flickr, Facebook, Twitter… bref, là où vous aimez) avec le hashtag #CuisineLibre !

Une question ? Un conseil pour améliorer cette recette ?

Les champs avec * sont obligatoires.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter une photo

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom