Scannez ce QR code pour consulter la recette en ligne

Velouté poivré de chou-fleur par 

Description

Préparation : Cuisson : Bouilli

Végétalien (vegan)
Sans viande Sans œuf Sans lactose Sans gluten
9
Velouté poivré de chou-fleur Rated 5.00 out of 5 based on 9 ratings.
Appétissante photo CC by-nc-nd Atomische • Tom Giebel

Partagez cette recette

Ingrédients pour 4 personnes

  • 1 petit chou-fleur
  • 1 pomme de terre
  • 1 oignon
  • 1/2 bouillon-cube végétal
  • 1 litre d’eau
  • 40 cl de lait de riz
  • 40 g d’amidon de maïs
  • 1 bouquet garni
  • sel, poivre

Préparation

Laver, éplucher et couper grossièrement les légumes. Les cuire dans l’eau, à feu doux, avec le demi bouillon-cube et le bouquet garni.

Lorsque les légumes sont cuits, retirer les herbes, et mixer.
Dissoudre l’amidon de maïs dans le lait végétal, puis ajouter à la soupe.
Poivrer généreusement et saler à votre convenance

<:info_post_scriptum:>

Très douce, cette soupe convient bien à ceux qui redoutent le goût prononcé du chou-fleur.

Pour les amateurs de « piquant », cette soupe est délicieuse lorsqu’elle est fortement poivrée.


Recette partagée sous licence CC by-sa par Citrine en . Vous pouvez copier, modifier et distribuer la recette librement, à condition de citer l'auteur·e, et de la partager, ainsi que ses variantes, dans les mêmes conditions.

Partagez vos photos !

Si vous réalisez cette recette, partagez votre photo ci-après avec votre commentaire. Et sur les Internets (Instagram, Flickr, Facebook, Twitter… bref, là où vous aimez) avec le hashtag #CuisineLibre !

Une question ? Un conseil pour améliorer cette recette ?

Les champs avec * sont obligatoires.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter une photo

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Recette partagée par :

Citrine 4 recettes

Végétarienne, j’aime les produits frais de mon petit marché de village, les plantes sauvages comestibles et bien-sur... le chocolat  (...)