Description

Vin épicé du Moyen Age.

Préparation : Attente : Marinade/Saumure

Végétarien
Sans viande Sans œuf Sans lactose Sans gluten
1
Hypocras Rated 5.00 out of 5 based on 1 ratings.
Fabrication et dégustation de l'hypocras au Moyen Age Wikimédia

Partagez cette recette

Ingrédients pour 6 personnes

  • 1 litre de vin rouge [*]
  • 3 grosses c. à soupe (100 g) de miel
  • 10 g de cannelle en bâtons (ou en poudre)
  • 1 morceau de gingembre frais (ou 1 c.c en poudre)
  • 5 petites gousses de cardamome
  • 2 à 6 clous de girofle

Préparation

Verser le vin et ajouter le miel dans un récipient en remuant. Le vin ne doit pas être froid pour que le miel se délaye bien.

Broyer les clous de girofle et la cardamome (écorce et gaines) ensemble dans un mortier. Éplucher un morceau de gingembre et découper 6 rondelles fines ou le râper. Mélanger le tout dans le vin sucré. Ajouter les bâtons de cannelle.

Mettre un couvercle sur le récipient et laisser macérer pendant au moins une demi-journée à température ambiante.

Verser la préparation dans la bouteille avec un entonnoir recouvert d’une fine chaussette (ou un filtre à café) pour le filtrage.

Servir très frais.

<:info_post_scriptum:>

L’hypocras est donc un vin sucré avec du miel auquel on ajoute des épices et aromates (ici : cannelle, clous de girofle, cardamone et gingembre). La préparation est laissée à reposer puis filtrée avant d’être mise en bouteille. Une fois en bouteille, l’hypocras se conserve longtemps.

La recette d’Hypocras est attribuée au célèbre médecin grec Hippocrate (5e siècle avant J-C.). Bien plus tard les chevaliers chrétiens, à l’occasion d’une croisade en Orient, furent conquis par cette véritable « potion magique » et ramenèrent la recette en Occident. Les premiers textes faisant mention d’une recette pour l’Hypocras remontent au 13e siècle.

C’est grâce à ses saveurs si agréables et à ses vertus tonifiantes et même aphrodisiaques (assurait-on) que l’hypocras devient l’apéritif à la mode au moyen-âge, notamment. Parmi ses adeptes les plus fameux on compte : Rabelais, Henri IV, Louis XIV, Gaston Fébus… Après le 18e siècle, la précieuse recette tombe dans l’oubli.

Ce vin se déguste frais (11°C) et sans glace à l’apéritif. Il s’apprécie également en vin de dessert. Ajouter du sucre et le chauffer en fait un très bon sirop pour des poires. De nombreux chefs cuisiniers l’utilisent dans leurs recettes.

Pour varier

Il existe une multitude de recettes et de manières de préparer l’hypocras. Chacun y mettait les épices qui correspondent à son budget où à la facilité qu’il avait à se les procurer. Les sources médiévales manquent de précision, mais la cannelle et le gingembre sont indispensables. Les autres plantes aromatiques et les autres épices sont facultatives et en proportions variables. Selon vos envies, vous ajouter des étoiles de badiane, une pincée de noix de muscade ou encore du poivre de la Jamaïque. Chacun ajustera selon son goût. Si le sucre existait et était utilisé parfois, le miel le remplaçait le plus souvent.

Notes

[*Une bouteille de vin rouge (bordeaux ou côtes du Rhône à 4 ou 5 €). S’il doit être servi en apéritif, on peut prendre un vin titrant 13 ou 13,5°.

Partagez vos photos !

Si vous réalisez cette recette, partagez votre photo ci-après avec votre commentaire. Et sur les Internets (Instagram, Flickr, Facebook, Twitter… bref, là où vous aimez) avec le hashtag #CuisineLibre !

Une question ? Un conseil pour améliorer cette recette ?

Les champs avec * sont obligatoires.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter une photo

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom