Scannez ce QR code pour consulter la recette en ligne

Porée blanche au poireau par 

Description

Onctueuse purée de blancs de poireaux au lait d’amande.

Préparation : Cuisson : Mijoté

Végétarien
Sans viande Sans œuf Sans gluten
1
Porée blanche au poireau Rated 5.00 out of 5 based on 1 ratings.
Porée blanche Plaisir et équilibre

Partagez cette recette

Ingrédients pour 4 écuelles

  • 1,5 kg de poireaux bien blancs
  • 200 g d’oignons
  • 50 g de beurre (ou saindoux)
  • 200 g d’amandes entières épluchées
  • 30 cl d’eau
  • 10 g de gingembre frais (1 morceau de 2 cm)
  • Pour le mélange d’épices :
  • 1 pincée de cardamome
  • ½ c. à café de cannelle
  • 1 pincée de muscade

Préparation

Éplucher les poireaux en ne gardant que les blancs. Les couper en petits tronçons d’un centimètre. Émincer les oignons. Les faire fondre ensemble dans une grande poêle avec le beurre pendant 10 min.

Pendant ce temps, ébouillanter les amandes pendant 5 min, puis les égoutter et les broyer (au mixeur). Ajouter l’eau pour en faire un lait épais.

Verser dans la pôele. Ajouter le gingembre râpé. Mélanger. Cuire 10 min.

Servir la porée bien chaude, saupoudrée du mélange d’épices, avec de la viande grillée et du pain.

<:info_post_scriptum:>

Avec sa combinaison équilibrée de légumes et d’épices, la porée était destinée à contrebalancer les effets des viandes. Essayez cette porée pour accompagner du foie de veau, des côtelettes de porc, du boudin noir ou encore du poisson. Cette vieille recette au lait d’amande était servie au Moyen-Âge lors du Carême.

Le mot de « porée », utilisé entre le 12e et le 16e siècle, est dérivé du latin porrum qui donne aussi poireau. Porée ou « poirée » désigne également la blette, le poireau et la blette étant les deux légumes de base de la porée.

Apport

Très onctueuse (et facile à déglutir). Grâce à ses poireaux, elle pourra être bénéfique en cas de constipation également.

Pour varier

La porée blanche connaît plusieurs variations :

Porée blanche est dicte ainsi pour ce qu’elles est faite du blanc des poreaux, a I’eschinee, a l’andoulle et au jambon, es saison d’automne et d’iver, a jour de char ; et sachez que nulle autre gresse que de porc n’y est bonne. Et premierement, I’en eslit, lave, mince et esverde les poreaux, c’est assavoir en este, quant iceulx poreaux sont jeunes : mais en yver quant iceulx poreaux sont plus viels et plus durs, il les convient pourboulir en lieu esverder, et se c’est a jour de poisson, apres ce que dit est, il les convient mettre en un pot avec de l’eau chaude et ainsi cuire, et aussi cuire des oignons mincés, puis frire les oignons, et apres frire iceuls poireaux avec les oignons qui jà sont fris ; puis mettre tout cuire en un pot et du lait de vache, se c’est en charnage et a jour de poisson ; et se c’est en karesme l’en y met lait d’amandes. Et se c’est a jour de char, quant iceulx poreaux d’este sont esverdés, ou les poreaux d’iver pourboulis comme dit est, I’en les met en un pot cuire en l’eaue des saleures, ou du porc et du lart dedans.
Nota que aucunesfois a poreaux, I’en fait lioison de pain.
Ménagier de Paris, 1393.

On distingue trois couleurs de porées : porée blanche, à base de blanc de poireaux et d’oignons, porée verte, à base de blettes et d’herbes et porée noire, lorsqu’on agrémente de lard grillé.

Partagez vos photos !

Si vous réalisez cette recette, partagez votre photo ci-après avec votre commentaire. Et sur les Internets (Instagram, Flickr, Facebook, Twitter… bref, là où vous aimez) avec le hashtag #CuisineLibre !

Une question ? Un conseil pour améliorer cette recette ?

Les champs avec * sont obligatoires.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter une photo

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Recette partagée par :

Ménagier de Paris 13 recettes

Le Ménagier de Paris est un livre manuscrit d’économie domestique et culinaire écrit au 14e siècle. Il est attribué à un bourgeois parisien et fut écrit (...)

Voir son site