Description

Biscuit triangulaire à l’anis, traditionnel du dimanche des rameaux en Charente.

Préparation : Cuisson : Attente : Four

Non végétarien !
Sans viande
1
Cornuelles Rated 5.00 out of 5 based on 1 ratings.
Biscuits secs triangulaires spécialité de Villebois-Lavalette en Charente MDL

Partagez cette recette

Ingrédients

  • 500 g de farine
  • 250 g de beurre mou
  • 240 g de sucre en poudre
  • 3 œufs
  • ½ sachet de levure chimique
  • 1 c. à soupe de Pastis (ou autre alcool anisé)
  • 1 c. à soupe d’extrait de vanille
  • 60 g de graines d’anis
    ou de perles de sucres à l’anis
  • Pour la dorure
  • 1 jaune d’œuf
  • 1 c. à soupe de lait pour la dorure

Préparation

Travailler le beurre avec le sucre sans le faire blanchir. Ajouter les œufs les uns après les autres. Ajouter le Pastis et la vanille.

À part, mélanger la farine, la levure et le sucre, puis les incorporer rapidement à la préparation précédente du bout des doigts jusqu’à obtenir une boule homogène.

Filmer et la laisser reposer durant 1 heure au frais.

Préchauffez le four à 180°C.

Étaler la pâte sur un plan de travail fariné. Abaisser sur 5 mm d’épaisseur et former des triangles (traditionnellement de 15 cm de base sur 18 cm de côté). Utiliser une règle pour former les triangles et une roulette à pâte pour donner une forme dentelée sur les côtés.

Faire un trou au centre des triangles (un bouchon de bouteille fera un emporte-pièce idéal) d’environ 3 cm de diamètre.

Déposer vos cornuelles sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Tracer des rayures avec une fourchette sur les cornuelles en rejoignant les extrémités des triangles. Les badigeonner d’un mélange de jaune d’œuf et de quelques gouttes de lait. Saupoudrer de grains d’anis aux trois extrémités.

Enfourner les cornuelles durant environ 12 minutes. Elles doivent être légèrement dorées sur le dessus, mais pas trop pour ne être trop sèches.

À déguster tiède ou froid.

<:info_post_scriptum:>

La cornuelle est un gâteau plat en forme de triangle isocèle dont le centre est percé d’un trou et dont les bords sont généralement côtelés. Ce triangle a donc trois cornes, qui donnent vraisemblablement son nom au gâteau.

Cette spécialité très localisée en Charente (principalement autour d’Angoulême et Barbezieux) se consomme traditionnellement aux alentours du jour des Rameaux, généralement quinze jours avant et quinze jours après. Le trou placé au centre du gâteau permettait d’y glisser un brin de buis béni, pour les vendre au sortir de l’église.

La symbolique de ce biscuit pourrait être rattachée au dogme chrétien, sa forme triangulaire évoquerait la Sainte-Trinité, ou plutôt aux fêtes païennes et priapiques du printemps, sa forme représentant le sexe féminin. Il est vraisemblable que la tradition chrétienne ait repris une tradition païenne liée à la fécondité.

Partagez vos photos !

Si vous réalisez cette recette, partagez votre photo ci-après avec votre commentaire. Et sur les Internets (Instagram, Flickr, Facebook, Twitter… bref, là où vous aimez) avec le hashtag #CuisineLibre !

Une question ? Un conseil pour améliorer cette recette ?

Les champs avec * sont obligatoires.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter une photo

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom